Les Spartiates Index du Forum
Les Spartiates Index du Forum FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
 
La date/heure actuelle est Mar 6 Déc - 23:47 (2016) - créer un forum  
L'Histoire de Sparte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spartiates Index du Forum -> Partie publique -> La taverne -> Les potins de Sparte Sujet précédent | Sujet suivant  
Auteur Message
Artoblase
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 161
Masculin Verseau (20jan-19fev) 牛 Buffle
Point(s): 169
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: Mar 23 Mar - 18:17 (2010)    Sujet du message: L'Histoire de Sparte Répondre en citant

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->
  SPARTE LA GRANDE
 

 
   Dans une planète lointaine, alors que les deux soleils brûlants viennent de se coucher, on discute fortement dans une taverne sombre de l’astroport quand soudain tout le monde se tut pour un flash d’information satellitaire. L’empire venait d’être attaqué, une colonie vient de se faire ravager par des vaisseaux par centaines. On raconte ici et là que dans un vrombissement terrible qui a fait trembler les dunes de sables, une flotte s’est approchée de la planète, cachant le soleil, déchirant l’atmosphère aussi loin que porte le regard… Puis une fois entrée dans la couche d’air, se sont les bruits assourdissant des réacteurs qui ont pris le relais, avant que ne se coupent les propulseurs hyperespace. Le vol stationnaire a alors jeté un grand silence sur la capitale de la colonie, les majestueux vaisseaux de batailles et croiseurs attendant calmement. 
     Le silence ne fut que de courte durée, alors que les pilotes locaux tentaient de démarrer leur propre flotte en toute hâte et que les autres rejoignaient les défenses de la planète. Mais il était déjà trop tard, car soudain a surgit un flot de missiles, de rayons laser et de plasma du ciel lointain. Les bombardiers et les destructeurs commençaient leur œuvre macabre dans un bruit d’apocalypse. Les défenses ennemies commencèrent à tirer, ne faisant que ricocher sur les boucliers fortement armés des vaisseaux de batailles. Tandis que les gros lanceurs de plasma se mettaient en route, les tirs ennemis faisaient voler en éclats les lanceurs de missiles, artillerie laser et à ions. Mais déjà, les vaisseaux purent commencer à décoller pendant ce temps-là, l’ultime espoir des défenseurs. Les cargaisons de précieux métal et cristal, mais plus encore de deutérium furent chargés à la hâte dans les transporteurs dont les moteurs étaient déjà chaud, avec les escortes prêtent au combat. Les défenses terrestres étaient déjà dépassées depuis longtemps et leur vaillante résistance ne tiendrait plus très longtemps.
 
   Enfin ils purent décoller ! Les hangars s’ouvrirent que déjà les chasseurs prenaient leur envol pour ouvrir immédiatement le feu. Mais les croiseurs adverses les attendaient déjà au-dehors. Bien que vaillants, la suprématie de leurs adversaires était sans égal. Les plus gros vaisseaux décollèrent, vaisseaux de batailles et croiseur, la toute dernière chance des défenseurs. Mais c’est là que le coup de grâce fut asséné. Les vaisseaux de bataille des assaillants s’écartèrent subitement, comme battant inexplicablement en retraite, mais ce ne fut que pour laisser le champ libre aux terribles traqueurs ! Plus rapides, plus puissants, ils ne firent qu’une bouché des défenseurs. Les transporteurs se trouvèrent désarmés, les gros bombardiers et destructeurs ne purent même pas quitter le sol qu’ils furent détruits par leurs homologues. Les transporteurs se rendirent à l’évidence et capitulèrent, juste avant de franchir l’atmosphère et de se faire détruire, ils acceptèrent de faire demi-tour et de se faire arraisonner la cargaison.
Une fois le transfert terminé, les attaquants repartirent sans toucher à la population civil ou aux infrastructures, mais ils laissaient derrières eux une armée désoeuvrée, les carcasses fumantes soulevant des volutes de fumées noires… Ils repartirent comme ils étaient arrivés, dans un silence de mort.
 
   Dans la taverne, il n’y avait plus grand bruit. Une personne coupa enfin le silence pour poser une question :
« Mais qui était-ce ?
-Moi je le sais, qui c’était…
-Nous t’écoutons vieillard.
-Cette attaque, si soudaine, si bien menée, si professionnelle, cela ne peut être qu’eux. Les SPARTIATE ! »


(La suite est à venir très bientôt)


Artoblase

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Mar - 18:17 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fabinote
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2009
Messages: 630
Localisation: Bordeaux
Féminin
Point(s): 637
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 18:46 (2010)    Sujet du message: L'Histoire de Sparte Répondre en citant

Okay
la suite, la suite
_________________
No retreat No surrender


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:47 (2016)    Sujet du message: L'Histoire de Sparte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spartiates Index du Forum -> Partie publique -> La taverne -> Les potins de Sparte Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
digiTech Template © digital-delusion.com
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com